Challenge

Testez une micro-sieste !

Bien-être


À propos

La micro-sieste peut être un allié de premier choix pour l’étudiant en bloque ou en session d’examens. Ses bienfaits sont prouvés scientifiquement. Alors pourquoi pas vous essayer à la micro sieste pendant une semaine pour constater si cet outil peut vous convenir ?

Qu’est-ce que la micro-sieste ?

La micro-sieste se caractérise par une durée très courte : de 2-3 min à 30 minutes maximum. Elle est marquée par une phase unique de sommeil léger. Elle se pratique principalement aux alentours de 13h-14h, pour respecter le rythme biologique du cerveau, plus fatigué et moins alerte à ce moment de la journée.

Au-delà de 30 min, l’individu entre en phase de sommeil profond, un réveil pendant cette phase peut provoquer un état de confusion, une sensation de fatigue plus importante qu’avant la sieste ainsi qu’entrainer des perturbations du sommeil nocturne.

Toutefois, les siestes plus longues peuvent rester bénéfiques ponctuellement pour compenser une dette de sommeil.

Comment faire une micro-sieste ?

Les premiers essais de la micro-sieste peuvent être déconcertant car il n’est pas facile pour tout le monde de s’endormir rapidement. Faut-il nécessairement s’endormir ? Pas nécessairement. Être relâché, dans un « entre deux » où les pensées vagabondes peut déjà être considéré comme une micro-sieste.

Conseils pour s’essayer à la micro-sieste :

  • Suivre son rythme biologique : sentir quand l’attention baisse et les muscles se relâchent
  • Profiter de ce moment pour s’installer dans un endroit calme
  • La micro-sieste peut s’effectuer sur une chaise de bureau, dans un canapé, sur un lit… s’assurer que la tête soit bien maintenue. Certains conseillent de la pratiquer semi-assis pour éviter de tomber dans un sommeil profond
  • Programmer un réveil ou une alarme pour être sûr de se réveiller à temps
  • Fermer les yeux, respirer profondément et relâcher les muscles

Le saviez-vous ?

Les bienfaits de la micro-sieste

Concentration : la micro-sieste améliore les capacités d’attention et de vigilance , plus de facilité à se replonger dans la matière en cours d’après-midi.

Mémoire : la micro-sieste améliore la mémorisation en ancrant plus facilement les choses vues et apprises pendant la matinée.

Stress : en nous aidant à trier et classer rapidement les informations qui saturent notre mémoire, les micro-siestes limitent le stress. En diminuant les marqueurs de stress, les scientifiques ont également constaté que la micro-sieste pratiquée régulièrement renforçait le système immunitaire.

Santé : la micro-sieste a un effet bénéfique sur la régulation de la tension artérielle. Elle est également capable de rétablir l’impact hormonal d’une mauvaise nuit de sommeil.

Share this news