Des potages 100% locaux à prix attractifs dans les cafétérias et restaurants universitaires de l'ULiège, un pas de plus vers la durabilité 

imgActu

Tous les potages sont désormais élaborés à partir de légumes 100% locaux.  Cette initiative vise à offrir des options saines, durables et abordables aux étudiants, étudiantes et membres du personnel.

Le petit potage est vendu pour seulement 1,15 €, tandis qu'un grand potage accompagné de pain est disponible à un prix tout aussi attractif de 2,15 €. Pour ceux qui cherchent à combiner leur potage avec un repas ou un demi-sandwich, une offre combo est également proposée pour un supplément de seulement 0,50 €.

L’Administrateure rappelle que l’Université de Liège majore le subside alloué pour les aliments sains tels que les fruits, les salades et les potages. "Notre objectif pour fin 2025 est de décrocher une labellisation officielle 'cantine durable', soulignant notre engagement envers une alimentation respectueuse de l'environnement et de la santé."

Pour l’ensemble des autres plats proposés, les ingrédients utilisés proviennent également - autant que possible - de sources locales, et chaque repas est accompagné d'une fiche "youmeal" détaillant sa composition. Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, l'ULiège a par ailleurs introduit des ventes flash, qui permettent, ½h avant la fin du service, de bénéficier de 50% de réduction sur les invendus de la journée dont la date limite de consommation sera dépassée le lendemain (salades, sandwiches et pokebowls).

L’ULiège a également mis en place des tables de tri pour encourager le recyclage ainsi qu’un système de reporting des déchets et réduit fortement l'utilisation de vaisselle à usage unique dans ses différents restaurants. Des fontaines à eau sont à présent disponibles sur tous les sites.  

En savoir + sur l’alimentation durable à l’ULiège

Photo : Envato Element

ODDs
ODD 12 : Consommation et production responsables
Établir des modes de consommation et de production durables Le douzième objectif est un appel pour les producteurs, les consommateurs, les communautés et les gouvernements à réfléchir sur leurs habitudes et usages en termes de consommation, de production de déchets, à l’impact environnemental et social de l’ensemble de la chaîne de valeur de nos produits. Plus globalement, cet ODD réclame de comprendre les interconnexions entre les décisions personnelles et collectives, et de percevoir les impacts de nos comportements respectifs entre les pays et à l’échelle mondiale.

Partager cette news