Livre Notre cerveau limbique, sorte de cerveau «affectif» fonctionne sur le mode du «plaisir/déplaisir». Il est responsable de notre attirance pour les choses intéressantes, agréables, pas trop complexes, et il nous pousse à éviter les choses désagréables et difficiles. Il influence ainsi notre cerveau reptilien (celui de nos instincts et de nos besoins fondamentaux tels que se nourrir, se reproduire…), mais aussi notre néocortex (cerveau logique qui nous sert dans nos apprentissages).

Ne le laissez pas prendre les rênes de votre étude : évitez de trop reporter les matières jugées plus dures ! Attention toutefois à ne pas programmer non plus des tâches désagréables pendant trop longtemps, car cela pourrait provoquer des effets «ras-le-bol» !

Share this page