Il ne faut pas voir les choses en noir et en blanc  : d’un côté le chimique diabolique et de l’autre le naturel inoffensif. Les effets indésirables des médicaments à base de plantes sont plus rarement signalés que ceux des médicaments chimiques, c’est vrai. Mais ça ne signifie pas pour autant que les plantes soient inoffensives. Beaucoup de végétaux sont potentiellement dangereux.

Il faut savoir que le principe toxique peut être réparti dans toute la plante ou dans une partie seulement (la racine, les baies, les graines, les fruits, les feuilles).

Certaines plantes ou parties de plantes sont toxiques jeunes, puis deviennent inoffensives ou inversement. La plupart des plantes toxiques sont dangereuses dès la première utilisation (intoxication dite aiguë), d’autres ne révèlent leur dangerosité qu’après un certain nombre d’utilisations (intoxication dite chronique).

Il y a aussi différents degrés de toxicité. Il y a des plantes mortelles, d’autres cancérigènes, certaines provoquent des lésions importantes aux organes... ou de « simples » vomissements.

Les plus grands toxiques sont bien dans la nature. Souvenez-vous de plantes telles que la ciguë (qui causa la mort de Socrate) ou de poisons extrêmement puissants tels que la strychnine ou même la ricine (dont on a beaucoup parlé dans l'actualité ces dernières années), qui sont des molécules produites par des plantes.

Pour plus d'informations sur les plantes toxiques, voyez par exemple le centre anti-poison de Lille
Plante2

Share this page