Café, thé et autres stimulants «sans risques»


Peut-on avoir les avantages des produits stimulants sans les inconvénients ? Oui, à peu près. Des études ont montré que la caféine a sur la fatigue des effets similaires à ceux des amphétamines !
Déjeuner
La caféine est un stimulant du système nerveux central qui a également une action sur le système cardiovasculaire. A dose modérée, elle augmente la pression sanguine, stimule l’activité du cerveau et diminue la sensation de fatigue. Cependant les scientifiques ont démontré qu’à dose élevée, ces effets positifs sur les performances sont annihilés. La modération doit donc être de mise !
 

Quantité de caféine recommandée

Le Conseil de l’Europe estime que la dose de 300 mg/jour ne pose pas de problème pour les adultes, hormis les femmes enceintes (il est possible que les doses de 300 mg et plus par jour aient un effet négatif sur la grossesse).

Voici les concentration moyennes en caféine de boissons habituelles :

Caféine

  • Notez qu’une tasse d’expresso ne contient pas plus de caféine que le café ordinaire, mais elle contient beaucoup moins de boisson : c’est la concentration qui est plus forte. Et la caféine est plus rapidement assimilée quand elle est plus fortement concentrée.
  • Les boissons énergétiques type Redbull contiennent, en plus d’une forte dose de caféine, de la taurine et de la glucuronolactone : des produits mal connus : méfiez-vous en !

Si vous absorbez trop de caféine...


L’excès nuit en tout, bien sûr. Trop de caféine conduit à des douleurs d’estomac, de l’hypoglycémie, des tremblements, de la tachycardie (le coeur bat trop vite) , de l’irritabilité, de l’insomnie. Si vous augmentez encore la dose, cela risque d’entraîner de l’anxiété, voire de la dépression et une diminution de la fertilité. Si vous devenez caféinomane (c’est rare), apprêtez-vous à souffrir de violents maux de tête, chaque fois que vous serez en manque.

Cependant, la caféine n'induit pas de symptômes psychotiques (hallucinations, délire, etc..) comme les stimulants de type amphétamines, elle ne donne pas des idées paranoïaques. Et la dépendance à la caféine est relativement faible : on s’arrête à peu près quand on veut, sans trop de réactions physiques !

Juste un petit conseil encore : si vous prenez de la caféine, pensez à manger de manière répétée, pour éviter l’hypoglycémie.

Share this page