Effets tranquillisants et stimulants du tabac


On ne peut nier que fumer une cigarette a un effet positif, calmant et stimulant. Mais on ne peut nier non plus ce que ça coûte aux fumeurs en terme de santé. Si l’on fait la balance entre les effets positifs et négatifs, elle penche furieusement d’un des deux côtés...

sèche$

Effet calmant

Pour la plupart des fumeurs, fumer est un plaisir et la «pause cigarette» est bien souvent un moment où ils prennent le temps de s’arrêter, de boire un café, de papoter… bref, de s’accorder un peu de temps et de se détendre. Le bien-être ressenti par le fumeur lorsqu’il fume une cigarette ne s’explique cependant pas uniquement par cette dimension contextuelle. En effet, lorsqu’elle arrive au cerveau, la nicotine contenue dans le tabac se fixe sur les cellules de la zone dite «de récompense» et entraîne la libération de dopamine. Ce neurotransmetteur, qui est normalement libéré dans une petite zone du cerveau lorsque l’on vit des situations plaisantes ou que l’on fait des choses que l’on aime, engendre une modification des ondes cérébrales et la relaxation des muscles.
D’après une recherche récente, le système des endocannabinoïdes serait également stimulé par la nicotine, ce qui explique aussi cet effet calmant.

Effet stimulant

Plusieurs études ont démontré que l’usage du tabac augmente la vigilance et la capacité de réflexion. Il faut savoir cependant que cette action sur les fonctions cognitives est de courte durée. De plus, en situation de sevrage, les gros fumeurs subissent une altération des mécanismes d’apprentissage et de mémorisation, ainsi qu'une irritabilité majeure (cfr le film "Le pari").

Share this page