Effets des différents composants du tabac


Plus de 4000 substances différentes ont pu être identifiées dans la fumée du tabac, dont des cancérigènes majeurs et des irritants puissants tels que la dioxine, le plomb, le mercure, l’ammoniaque, ou encore le cyanure.
A l’heure actuelle, la toxicité de plusieurs centaines d’additifs contenus dans la cigarette n’a pas encore été étudiée. Cependant, trois substances aux effets bien connus composent à elles seules 90% de la fumée du tabac :
4000

La nicotine

Par son action sur le système nerveux et les changements chimiques et biologiques qu’elle provoque dans le cerveau, elle est la principale responsable de la dépendance au tabac.

La nicotine engendre des effets désagréables ; d’ailleurs, la plupart des gens se sentent étourdis et nauséeux à leur première cigarette. Malheureusement, le corps s’y habitue très vite et ces désagréments disparaissent rapidement, pour laisser place à une dépendance au moins aussi forte que la dépendance à l’héroïne.

Une série de recherches ont permis de démontrer certains effets positifs de la nicotine (anti-douleur, anxiolytique, etc.) mais ces bénéfices restent minimes par rapport à ses effets néfastes.

Le goudron

Une personne qui fume un paquet de cigarettes par jour absorbe l’équivalent d’une tasse de goudron par an.

Celui-ci se fixe sur les muqueuses des voies respiratoires et digestives et ses effets sur l’organisme ne se manifestent qu’à long terme. Il est le principal responsable de l'apparition de la bronchite chronique (insuffisances respiratoires très invalidantes) et de cancers.

Goudron

L’oxyde de carbone

Ce gaz très toxique passe dans le sang, où il se fixe sur les globules rouges, les empêchant ainsi de transporter l'oxygène dans toutes les cellules de l'organisme.

Les effets du tabac sur la qualité de vie

Le tabac est responsable :

  • de l’affaiblissement général du système immunitaire (le fumeur est plus souvent malade car il se défend moins bien contre les infections)
  • d’une diminution du souffle
  • d’une diminution de la résistance à l’effort physique
  • d’une diminution des performances sexuelles
  • d’une diminution de la fécondité chez la femme
  • d’une augmentation de risque pour le bébé d’une mère fumeuse (petit poids de naissance, prématurité, mort subite, etc.)
  • de troubles de la digestion (brûlures d’estomac, nausées, etc.)
  • d’une perte de l’odorat et du goût
  • du ternissement, du jaunissement et du vieillissement prématuré de la peau
  • du jaunissement des dents ainsi que de leur fragilisation, voire de leur déchaussement
  • du jaunissement des doigts et des ongles
  • d’une haleine désagréable

Les effets du tabac sur la santé

L’exposition régulière à la fumée du tabac favorise directement trois grands types de maladies:

Le cancer

Cancer du poumon (90% des cancers du poumon sont imputables au tabac), mais aussi de la bouche, de la lèvre, de la langue, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du pancréas, de la vessie, du col de l’utérus, etc.

Les maladies pulmonaires chroniques

Bronchite chronique (avec pour conséquences : toux persistante, expectorations, difficultés respiratoires, jusqu'à l'insuffisance respiratoire…), broncho-pneumopathie chronique obstructive et emphysème pulmonaire (destruction progressive des alvéoles," rétention d'air dans les poumons " due à une diminution du calibre des bronches, avec pour conséquences : respiration difficile, sensation de fatigue et insuffisance respiratoire), etc...

Les maladies cardio-vasculaires

Athérosclérose (rétrécissement des artères due à une altération de leur paroi) avec inflammation et durcissement des artères, avec comme conséquences : angine de poitrine, infarctus, accidents vasculaires cérébraux (AVC), etc.

 

Bon à savoir - La pilule contraceptive est également un "facteur de risque" pour les maladies cardio-vasculaires et son association au tabac favorise le développement de l'athérosclérose

Share this page