Effets pervers de l’abus d’alcool sur le plan social


Bouteille L'excès d'alcool engendre une instabilité émotionnelle qui retentit inévitablement sur les relations interpersonnelles, que ce soit au sein du groupe d'amis, du couple ou de la famille, lors d'activités professionnelles ou récréatives.

La consommation d'alcool diminue la productivité et le buveur excessif s'absente plus souvent de son travail pour cause de maladie que les autres travailleurs, même si l’abus est occasionnel. On imagine donc aisément que des épisodes de consommation excessive par des étudiants ont le même type d'effets sur leurs résultats et leur parcours académique…

L'abus d'alcool peut également avoir des répercussions sur les relations de couple (conversations oisives, comportements irresponsables, troubles sexuels, violences…). L'alcoolisme est à l'origine de nombreux divorces ou au contraire d'un phénomène de "codépendance" où le partenaire du buveur contribue involontairement à perpétuer la situation par ses efforts pour la cacher ou la compenser.

Une consommation excessive d'alcool peut aussi s’étendre négativement à l’ensemble des relations familiales. En effet, l'instabilité, l'insécurité, les mauvais traitements, les disputes et l'isolement sont beaucoup plus courants dans les familles dans lesquelles des personnes ont une consommation excessive d'alcool que dans les autres.

Enfin, il est indéniable que l'alcool joue un rôle important dans la délinquance et la criminalité, en particulier les actes violents
Lit

Share this page