Alimentation et nutrition


L’alimentation a pour but de fournir à l’organisme les nutriments indispensables pour répondre à ses besoins vitaux, à savoir des glucides (apportés par le sucre, les céréales, les pommes de terre, etc.), des lipides (apportés essentiellement par les matières grasses telles que le beurre, la margarine..., mais aussi par les aliments gras tels que les charcuteries, les viandes, les snacks sucrés...), des protéines (apportées essentiellement par la viande, le poisson, les œufs et le lait), des vitamines et sels minéraux (apportés essentiellement par les fruits et les légumes), ainsi que de l’eau (élément vital à renouveler en permanence). Dans nos régions, les besoins nutritionnels sont généralement comblés par l’alimentation courante, pour autant qu’elle soit saine et diversifiée. En cas de régime alimentaire, il est préférable de recourir à l’avis d’un spécialiste afin d’éviter d’éventuelles carences.

Les glucides

Glucides1 Les glucides représentent la principale source d’énergie indispensable au métabolisme et fournissent l’énergie nécessaire au fonctionnement du cerveau et du système nerveux. Ce sont également des éléments constitutifs des membranes cellulaires. Ils doivent représenter environ 55 % de l’apport énergétique total. On les trouve essentiellement dans les aliments d’origine végétale. Les aliments d’origine animale n’en contiennent pas ou presque pas.

Glucides

Les lipides

Lipides1 Souvent diabolisés, les lipides sont pourtant nécessaires au maintien d’une bonne santé : ils contribuent à la formation des membranes des cellules, à la synthèse des hormones et représentent une source concentrée d’énergie. Ils servent également de transport à certaines vitamines dites liposolubles (A, D, E, K) et facilitent leur absorption. Enfin, ils fournissent les acides gras essentiels que l’organisme ne peut fabriquer lui-même et dont il ne peut pourtant se passer. Les lipides, qui doivent représenter environ 30 % de l’apport énergétique total, se trouvent dans les matières grasses de cuisine et d’assaisonnement, ainsi que dans certains aliments tels que viandes, volailles, poissons, œufs, charcuteries, fromages, produits sucrés, chips, plats préparés… Les céréales, les légumes et les fruits (sauf l’avocat et les oléagineux) n’en contiennent pas.

Parmi les lipides, on différencie les acides gras saturés, insaturés, monoinsaturés, polyinsaturés, omega 6 et omega 3 selon la configuration de leur chaîne moléculaire. Il est recommandé de limiter la consommation d’acides gras saturés car ils augmentent le taux de cholestérol et les risques cadiovasculaires. Comment les reconnaître ? Les acides gras saturés sont solides en dessous de 10°C et fluides au-dessus de 12°C. Donc plus une graisse est riche en acides gras saturés, plus elle est dure quand elle est froide (cf. le beurre qui est dur à la sortie du réfrigérateur contrairement à la graisse d’oie qui reste moelleuse).

Lipides

Les protéines

Les protéines servent à la construction, à la réparation et à l’entretien de l’organisme ; elles accélèrent certaines réactions biochimiques, agissent comme messagères hormonales ainsi qu’à titre de neurotransmetteurs ( transmettent l’information d’un neurone à l’autre en traversant l’espace ou synapse situé entre deux neurones consécutifs) . Enfin, en cas de déficit en glucides et en lipides, elles peuvent être utilisées comme source d’énergie. Elles doivent représenter environ 15% de l’apport énergétique total et se trouvent essentiellement dans les viandes, volailles, gibiers, poissons, oeufs et produits laitiers. Si presque tous les aliments contiennent des protéines (seuls les huiles et le sucre en sont totalement dépourvus), elles sont très inégalement réparties. Ainsi, les céréales, pommes de terre et légumes secs en contiennent moyennement alors que les légumes frais et les fruits en sont pauvres.

Protéines animales1

Les protéines d’origine animale contiennent tous les acides aminés indispensables, mais beaucoup de ces aliments contiennent aussi des lipides, des acides gras saturés et du cholestérol.
Protéines animales
Protéines végétales1 Les protéines d’origine végétale sont déficientes en certains acides aminés indispensables, mais ces aliments ne contiennent pas de cholestérol.

Protéines végétales

Les vitamines

L'eau

Share this page