Médicaments à base de plantes


En ce qui concerne l’utilisation de plantes dans les médicaments, il faut savoir qu’il existe depuis une dizaine d’années en Belgique, une liste de plantes qui ont fait l’objet de validation scientifique très précise : vertus thérapeutiques, mode d’administration, posologie, effets secondaires et contre-indications, ... Les plantes reprises sur ces listes peuvent alors faire l’objet d’un enregistrement simplifié qui leur donne cependant le statut de médicament à part entière. Pour ces plantes-là, les industriels ne sont plus obligés de refaire les études cliniques. Par exemple, on a prouvé que la valériane avait des propriétés sédatives, on ne doit plus le refaire (mais il reste de nombreux contrôles, notamment toxicologiques, comme l’absence de pesticides ou de métaux lourds).

Pour toutes les autres plantes, les industriels doivent se soumettre à des études cliniques très précises, qui coûtent très cher. Dès lors, très souvent, ils commercialisent des compléments alimentaires plutôt que des médicaments à base de plantes.
medoc


Ce mode de travail basé sur un enregistrement simplifié pour les médicaments à base de plantes validées pour leur action thérapeutique sera bientôt adopté par l’Union européenne, pour favoriser les médicaments d’origine végétale.
Il existe déjà de nombreuses spécialités pharmaceutiques à base de plantes. Votre médecin peut aussi prescrire un médicament en préparation magistrale (préparations que le pharmacien réalise à son officine).

Share this page