Amis Quand on découvre quelque chose (ou quelqu'un) et qu'on en devient passionné, on y consacre énormément de temps, d'argent, d'énergie, d'investissement. Si c'est Internet qui est l'objet de passion, on constate qu'assez rapidement, on va se consacrer à une ou deux activités particulières : le jeu, le chat, les forums, le sexe, l'achat, la bourse, etc. Tout être passionné a tendance à être excessif, notamment en raison de la nouveauté. D’ailleurs, en psychanalyse, on définit la personne passionnée comme étant « incapable de manquer » de l'objet de sa passion qui lui apporte du plaisir et de la qualité de vie. C'est normal et il n'y a rien d'alarmant à cela même si cet excès s’accompagne parfois d’un comportement similaire à celui d'une personne dépendante et que l'entourage manifeste une inquiétude ou une réprobation concernant cet excès. Normalement après le temps de la découverte et une période d'excès, un équilibre va s'installer. Toutefois, certaines personnes manifestent des difficultés à gérer cette nouvelle source d'émotions, surtout si ça leur arrive à un moment de leur vie où elles ont besoin d'apaiser des tensions ou des angoisses, de combler des manques, par exemple. Le risque d'installer une dépendance devient alors important.

Ce qu'il faut déterminer pour voir s'il y a un danger sérieux, c'est la cause réelle de l'abus et ses conséquences. L'excès a-t-il toujours pour seul but d'augmenter la satisfaction et le plaisir ? Essaie-t-on de remédier à une anxiété, un manque, une insatisfaction ? Le temps consacré à cette activité ne nuit-il pas au travail, aux autres occupations, à la vie de famille, aux activités entre amis ?

Un des dangers principaux de l'usage excessif d'Internet, c'est la solitude, isolement individuel ou solitude en groupe. Internet est un formidable outil de socialisation, mais c'est généralement une socialisation limitée à un groupe restreint, qui peut ressembler à un isolement à plusieurs. Cet isolement n'est pas un mal en soi, pas plus, par exemple, que l'isolement de celui qui lit beaucoup de livres, à condition de ne pas en faire un loisir exclusif et de consacrer suffisamment de temps dans la vie réelle à ses amis, ses loisirs, ses études. (exemple de types de pause)
Il existe quelques tests qui permettent de définir si on est en train de devenir cyberdépendant ou non. Un test simple consiste à se passer d'Internet pendant quelques jours et de voir comment on vit cette situation.

Share this page